Les perles de bijou : tout savoir sur ces merveilles de la nature

Les bijoux en perles donnent aux femmes une allure chic, raffinée et élégante. Ils s’harmonisent avec de nombreuses tenues vestimentaires aux coloris variés. Cette polyvalence et la beauté naturelle des perles en font un cadeau incontournable à offrir ou à s’offrir. Mais au fait, savez-vous d’où viennent ces petits joyaux ? Focus sur les perles de bijou, leur histoire et leur variété.

Les perles de bijou : d’où viennent-elles ?

Les premières origines connues des perles remontent au IIème siècle avant notre ère. Fabriquées naturellement par les huîtres et certains autres mollusques à coquille, les perles en nacre étaient alors très rares et de ce fait très précieuses. Les plus riches et influentes familles les protégeaient jalousement. Les colliers et autres bijoux en perles se transmettaient dans les héritages. Jusqu’à la fin du XIXème siècle et l’émergence de la culture de la perle au Japon, seules les élites pouvaient posséder ces merveilles nacrées.

Quels sont les différents types de perles ?

Perle fine, perle de culture ou de synthèse :

Voici les trois types de perles utilisées dans la confection de bijoux. Vous l’aurez compris, les perles fines sont celles produites naturellement.

Leurs formes sont variables :

Goutte, conique, en forme de poire ou de demi-perle ; mais celles qui présentent une symétrie parfaite sont les plus appréciées. Depuis l’émergence des fermes de culture de perles, ces petits joyaux sont devenus accessibles pour le grand public.

Quant aux perles en plastiques, elles ne peuvent être considérées comme des bijoux mais plutôt comme des accessoires.

Quelles sont les couleurs des perles ?

Si les perles blanches nacrées sont les plus courantes, il en existe de différentes couleurs. Laquelle est la plus jolie ? Il n’y a que vous qui pouvez décider en fonction de vos goûts et de vos envies.

Les perles Akoya du Japon ont une teinte rosée et crème. Elles subissent un traitement pour avoir une couleur blanche ou argentée.

Les perles de Tahiti, Mabé, Kenshi sont plus foncées : noires ou grises.

Les perles d’Australie, généralement plus grosses, ont une teinte couleur miel.

Les perles de Chine, d’eau douce, ont des teintes variables mais toujours dans les tons pastels. Elles proviennent de la culture de moules et sont plus faciles à cultiver.

Comment les perles de bijou sont-elles cultivées ?

La culture de la perle, ou perliculture, imite le processus naturel : un corps étranger à l’huître est inséré dans la coquille. S’amorce alors un processus de défense naturelle : l’huître fabrique de la nacre qui est déposée en couches successives sur le “nucléus”. Il faut en moyenne 18 mois pour fabriquer une perle avec des taux de réussite très variables.

Existe-t-il encore des perles fines, dites naturelles ?

Bien entendu, les huîtres produisent encore accidentellement des perles fines. Cependant, elles sont très rares et très prisées, si bien qu’il est presque impossible de s’en procurer aujourd’hui. Si leurs formes variables, parfois irrégulières, étaient une faiblesse il y a quelques siècles, elles font leur richesse de nos jours.

Comment entretenir des bijoux en perles ?

Les perles sont très sensibles et leur entretien nécessite de prendre quelques précautions. Au quotidien, le meilleur moyen de les préserver des attaques “extérieures” (parfums et autres produits cosmétiques) est de les retirer avant de procéder à vos soins d’hygiène. Il est également recommandé de les nettoyer avec un chiffon humide sans ajout de produits. Elles sont également sensibles aux rayures et aux chocs.